lundi 21 mai 2018

L'escalier de la mezzanine

Cela fait plus de 2 ans que nous montons dans la mezzanine avec une échelle de meunier faite de planches de coffrage usagées... Il était temps de faire un vrai escalier !


Conception


La première étape a été la conception sous Google Sketchup. Les plans sont disponibles ici.



L'escalier est un faux quart-tournant avec une plateforme intermédiaire. Cela permet de le concevoir comme un escalier droit. Vous trouverez pléthore de littérature sur la conception d'un escalier sur internet, mais le schéma ci-dessous donne les bases de la formule de blondel (tiré du site Ooreka). Cette formule permet de calculer la hauteur et le giron des marches pour assurer une marche confortable.



Dans notre cas nous avons un angle de 36,8°, une hauteur de 18cm et un giron de 24cm. Cela nous donne un pas de foulée de 60 (Pas de foulée = 2h+g). Nous sommes donc conforme à la formule de blondel :-)

Voici quelques précisions et dimensions sur l'escalier:
  • Marches en chêne lamellé collé  - 60*24*4cm
  • Limon en douglas lamellé collé - Section 24*12cm
  • Poteau en douglas lamellé collé - Section 12*12cm
  • Contrefiche en douglas lamellé collé - Section 8*8cm
  • Support du limon en douglas lamellé collé - Section 6*12cm
Les marches sont commandées sur la boutique du bois.
Le douglas est commandé chez les bois du midi.

Réalisation

Après la théorie passons à la pratique. L'escalier ne présente pas de difficultés majeures, il n'y a que des coupes droites et des assemblages vissés. On a dû néanmoins ruser pour quelques points particuliers.

On a commencé par le module du bas. On attaque par la découpe du limon central suivi des entailles pour fixer les marches. N'aimant pas trop utiliser la scie avec un angle, et ne pouvant pas dépasser 45°, il a fallu imaginer un support pour fixer le rail de guidage de la scie. Ce dernier se règle à la main et se fixe avec un simple serre-joint.



 

On y visse le poteau avec 4 vis 8*180mm.



De la même manière que pour le petit limon, nous coupons et entaillons le grand limon. Pour la découpe de section aussi grosse, nous pré-coupons à la scie circulaire et finissons avec une scie sauteuse munie d'une lame de 13cm.






On continue avec la découpe des contrefiches. Ici rien de spécial, on coupe à la chaine les pièces avec la scie à onglet et on les pré-perce.



On assemble le module du bas. Les marches sont vissées avec 2 vis 8*80mm, les contrefiches avec 2 vis 8*100mm.


 



On met le module de base en place. On fixe ensuite le support du limon principal sur le poteau. On le visse avec 4 vis 8*100mm.



On pose le limon sur ses supports (on a mis un support temporaire au sol pour le poser à la bonne hauteur). On le visse avec 2 vis en haut et 4 vis en bas (8*180mm).



On continue avec la pose du plateau principal.



On pose ensuite toutes les marches. Pour les mettre de niveau, on pré-visse la marche sans serrer puis on fait le niveau en mettant les contrefiches. On resserre la marche quand tout est de niveau




 Et voici toutes les marches posées.






Les marches seront huilées avec une huile à parquet en même temps que le sol de la mezzanine. Le chêne devrait prendre une teinte plus foncée et contraster avec le douglas. Il reste maintenant à poser le garde corps !

Temps de conception et de réalisation : ~5 jours
Budget : ~840€ (bois 730€, quincaillerie 110€)

lundi 12 mars 2018

Ce qu'on a fait avec le bois de palette

Bien sûr, une belle partie des palettes engrangées tout au long de la construction de la maison a terminé dans le poêle de masse pour nous chauffer, tout à fait efficacement d'ailleurs.
Mais entre temps nous avons trouvé une manière simple et (relativement) efficace de désosser une palette : avec un pied de biche et une massette. On glisse le pied de biche à l'aide de la massette entre chaque assemblage de bois et on fait levier sur le pied de biche pour désassembler. Ayant essayé d'autres méthodes, celle-ci est celle qui a donné le moins de casse. En fonction du type de palette, cette méthode est plus ou moins aisée. Je compte 1/2 heure par palette, les temps pour ôter les clous y est compris.

Du coup, on a pu utiliser le bois de palette ainsi désossé pour quelques petites constructions : une tête de lit, un coffre et une petite cuisine/atelier pour enfant.


La tête de lit 

 

 
Matériel :
  • des lames de palette
  • des tasseaux pour la structure
  • des vis
 
Outils :
  • Visseuse/perceuse
  • Scie sauteuse 
  • Ponceuse
  • Scie (pour tronçonner et déligner)

Ici, le meuble tête de lit est destiné à un lit de 90cm et sera posé dans l'angle d'une chambre. Il mesure 28 cm de profondeur pour 95 cm de largeur et 90 cm de hauteur. Dans la profondeur, il contient des étagères, sur un côté seulement.

Avant toute autre chose, les lames de palette sont poncées grossièrement pour éliminer les risques d'écharde.


Ensuite, la longueur de la structure est calculée pour avoir une mesure multiple de la largeur des lames de palette ... A l'intérieur de la structure sont posées des étagères en lame de palette également.






 

Les dessins de bout de lame sont tracés au crayon puis découpés à la scie sauteuse et/ou à la perceuse pour les ouvertures. Les lames sont ensuite posées sur la structure pour déterminer la longueur de chacune d'elles puis tronçonnées et vissées sur la structure.




 





 
Une fois l'ensemble assemblé, le tout est à nouveau poncé.
Le meuble n'est pas huilé mais pourrait l'être ... Il n'est pas non plus traité mais devrait l'être (on entend des petits grignotements dans 1 ou 2 lames...).

 

Le coffre



Matériel :
  • du bois de palette plutôt épais (ici il s'agit du bois de structure des palettes, ~2,5cm*6,5cm*110cm
  • des lames de palette "normales"
  • 2 pentures anglaises pour le couvercle
  • 4 pitons + de la chaîne pour retenir le couvercle lorsqu'il est ouvert.
  • des vis 

Outils :
  • Visseuse/perceuse
  • Scie (pour tronçonner et déligner)
  • Ponceuse

Le coffre est constitué de 6 "anneaux" de bois de palette épais. Chaque anneau est un assemblage de 4 découpes de bois de palette par 2 vis à chaque angle. Ils sont tous poncés de tous côtés individuellement.
Les anneaux sont ensuite solidarisés avec les lames de palette "normales" et des vis à l'intérieur du coffre.
Le fond du coffre est réalisé avec des lames de palette normales également (le coffre n'a pas vocation à être déplacé).



Le battant du coffre est en bois de palette épais, les morceaux sont juste vissés au cadre en lames de palette "normales" qui l'entoure. Des pentures anglaises sont vissées sur une bande fixe sur le dessus du coffre.
Enfin, deux chaînes retiennent le battant du coffre à l'ouverture. Elles sont fixées par des pitons vissés dans le battant et les côtés du coffre.



La cuisine/atelier pour enfant




Matériel :
  • Des lames de palette
  • Du bois de palette plus épais pour le plan de travail et la séparation cuisine/atelier
  • Des tasseaux
  • 2 pentures anglaises  et 1 poignée pour la porte de placard
  • 1 poignée, 2 charnières et 1 feuille transparente pour la porte du four
  • 2 boutons pour le tiroir
  • Équipement
    • 1 robinet à 10€ de chez castomerlin
    • 1 cache pot pour l'évier
    • des trucs de cuisine du célèbre suédois
  • Des vis

Outils :
  • Visseuse/perceuse
  • Scie (pour tronçonner et déligner)
  • Ponceuse

La partie basse de la cuisine/atelier n'a pas de structure en tasseau, ce sont les parois de bois de palette qui assurent cette structure. Les tasseaux sont utilisés :
  • pour assembler les panneaux verticaux avec le plan de travail
  • pour supporter l'étagère du bas du meuble et les étagères intermédiaires
  • pour fixer la séparation verticale au milieu du meuble 
  • pour la structure du tiroir


La porte du four est constituée d'une double épaisseur de lame de palette au centre de laquelle une feuille transparente est glissée.










 
 










La partie haute de la cuisine atelier est un simple assemblage d'épaisses lames de palettes vissées aux extrémités sur le cadre (en lame de palette "normale"). Il n'y a pas de chevilles pour assembler les lames entre elles. 
Le cadre de cette partie haute est simplement vissé dans la plan de travail de la cuisine/atelier.



Le tout est poncé à plusieurs reprises : a minima une première fois avant assemblage et une seconde fois lorsque l'ensemble est monté.